Savannah Bay

le 17 octobre prochain, de théâtre de Guéret “La Glabhouille” présenter une pièce de Marguerite Duras “Savannah Bay” à l’abbaye de Prébenoît, à Bétête.

Le spectacle à lieu à 20 heures 30, uniquement sur réservation, à cause des soucis sanitaires. Le port du masque est obligatoire, du gel hydroalcoolique sera à disposition.Les réservations se font au 06 37 76 47 70, la participation est libre dite “au chapeau”. Il est peut être préférable de prévoir une petite laine, l’abbaye n’a pas de chauffage……………

Synopsis :

Deux femmes explorent les méandres de la mémoire pour évoquer un événement dont elles n’ont pas été témoins mais qui a bouleversé leur vie : le suicide d’une jeune femme à Savannah Bay, au lendemain de son accouchement.A Savannah Bay, petite ville du Siam, une jeune femme de seize ans et un jeune homme inconnu ont vécu une passion amoureuse intense. Ils se rencontraient au milieu de la mer, sur une pierre blanche léchée par les vagues. Mais cette jeune femme est morte après avoir accouché. Suicidée, sans doute. Madeleine, sa mère, comédienne célèbre et aujourd’hui âgée, tente de se souvenir, face à une femme plus jeune qui la questionne sur l’événement, mais elle perd la mémoire. Entre réminiscences incertaines et affabulation, silences et immobilité, un dialogue s’instaure entre les deux femmes. Une seule certitude demeure : la pierre blanche de la rencontre des deux amants….. Obsession de l’amour, de la mort, de la mémoire et de l’oubli, tous les thèmes chers à Marguerite Duras sont là, avec le « souvenir de l’amour quand il rencontre la mort et qu’il ne peut pas se vivre ».
« Tu ne sais plus qui tu es, qui tu as été, tu sais que tu as joué, tu ne sais plus ce que tu as joué, ce que tu joues, tu joues, tu sais que tu dois jouer, tu ne sais plus quoi, tu joues. Ni quels sont tes rôles, ni quels sont tes enfants vivants ou morts. Ni quels sont les lieux, les scènes, les capitales, les continents où tu as crié la passion des amants. Sauf que la salle a payé et qu’on lui doit un spectacle.Tu es la comédienne de théâtre, la splendeur de l’âge du monde, son accomplissement, l’immensité de sa dernière délivrance. Tu as tout oublié sauf Savannah, Savannah Bay. Savannah Bay c’est toi »

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: